Plan du site
Accueil
Histoire
Personnages
Modèles
Technique
Performances
Aujourd'hui
Anecdotes
Détente
Contact

L'épopée TURCAT - MÉRY

Hier comme aujourd'hui, la renommée d'une marque automobile se forge en partie grâce aux résultats dans les compétitions.
Dès le début, Turcat-Méry participe à des courses, et en remporte un bon nombre bien entendu. Pour ce faire, l'usine se dote d'un pilote-maison : Henry Rougier.
Ont également courru, à diverses époques, messieurs "de La Touloubre", Repusseau, François Barthelemy, Grosson, Notin, Lacouture, de Bary, Del Ry...

La présente page donne quelques résultats, ne mentionnant que la Turcat-Méry participante ou tous les concurrents selon le cas.

Voici d'abord quelques performances pêle-mêle :




Course du Mont Ventoux

Organisées par l'Automobile Club d'Avignon et le journal l'Auto-Vélo, dès 1902, des courses de côte automobiles ont lieu régulièrement chaque année au mont Ventoux. Elles impliquent également des motos et des side-cars. Le premier vainqueur, M. Chauchard, sur Panhard-Levassor, parcourt les 21,6 kilomètres en 27min. 17sec. soit une moyenne de 47,501 km/h. L'année suivante, le record est battu par Dejean sur Richard-Brasier en 25'25", puis en 1904, il est descendu à 21'12" par Henri Rougier sur Turcat-Méry. L'année suivante, la course de vitesse se déroule le 17 septembre 1905. Elle avait été précédée par une course de voiturettes gagnée par M. de la Touloubre, sur Darracq en 25'39" et par celle des motocyclettes dont le vainqueur avait été Lamberjack, sur Griffon, en 25'18". Le record de la montée est pulvérisé par Cagno, sur Fiat, en 19'13" qui réalise une moyenne de 66,441 km/h. Le 13 septembre 1908, Bablot, un pilote marseillais, au volant de sa Brasier quatre cylindres, abaisse le record à 19'8" soit une moyenne de 67 km/h.

L'histoire de cette course est traditionnellement divisée en trois époques : de 1902 à 1913, c'est le temps des pionniers automobilistes, de 1921 à 1936, celui des "gentlemen drivers" et de 1947 à 1976, les temps modernes. Depuis la première course, le record automobile a été battu 26 fois, 21 fois en moto et 15 fois en side-car. La moyenne de 100 km/h est dépassée en 1957 par Willy Daetwyler sur Maserati. En 1969, Peter Schetty sur Ferrari 212 E établit le record de 129,422 km/h. De 1902 à 1936, le départ est donné à Bédoin et l'arrivée au sommet ; de 1937 à 1976, le départ se fait au fameux virage de Saint-Estève et l'arrivée au chalet Reynard, à 6 kilomètres du sommet. Enfin, depuis la restauration de la course en 1988, le tracé se déroule sur 10 kilomètres.



Course Gordon Bennett

En 1904, la course Gordon Bennett se déroule en Allemagne. Auparavant, des éliminatoires ont lieu dans plusieurs pays. En France, ceux-ci se font le 20 mai sur le circuit d'Argonne (532,76 km en 6 tours de 88,793 km chaque).

Place

Numéro

Pilote

Marque

Temps

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
5
7
10
11
6
15
18
8
26
3
Léon Thery
Jacques Salleron
Henry Rougier
Fernand Gabriel
Hubert le Blon
Henri Caillois
Georges Teste
Henri Farman
Pelzer
Albert Clément
Richard-Brasier
Mors Z
Turcat-Méry
de Diétrich 24/28
Serpollet
Richard-Brasier
Panhard 70
Panhard 70
Serpollet
Clément-Bayard
5:20'28"0
5:40'02"0
5:45'05"4
5:48'20"8
6:13'32"2
6:21'27"2
6:40'23"8
6:51'00"0
7:05'27"6
7:10'52"8

Abandons :

Numéro

Pilote

Marque

Nb de tours

Raison

21
20
25
24
1
12
17
27
19
28
4
29
16
22
23
2
9
13
14
Charles Jarrot
"De la Touloubre"
Phil Stead
Amblard
Baron De Forest
Jean-Philippe Beconnais
Léger
Lavergne
Arthur Duray
Henri Tart
Baron Pierre de Crawhez
"Alexander Burton"
Chanliaud
Louis Wagner
Jacques Guders
Paul Baras
Louis Rigolly
René Hanriot
Achille Fournier
de Diétrich 24/28
Turcat-Méry
Richard-Brasier
Hotchkiss HH
de Diétrich 24/28
Darracq
Mors Z
Mors Z
Gobron-Brillié
Panhard 70
Hotchkiss HH
Gobron-Brillié
Serpollet
Darracq
Clément-Bayard
Darracq
Gobron-Brillié
Clément-Bayard
Hotchkiss HH
5
5
4
3
3
3
3
2
2
2
2
1
1
1
1
0
0
0
0
mécanique
mécanique
caillou dans une roue
accident
mécanique
arbre de transmission
mécanique
embrayage
radiateur fendu
surchauffe
magneto
radiateur fendu
pneu
moteur
embrayage
mécanique
radiateur fendu
mécanique
accident

La vitesse moyenne du vainqueur a été de 99,747 km/h.
Le tour le plus rapide a été effectué par Henri Farman (Panhard) en 2h48'44"6 (109,299 km/h) (2ème tour).
Les meneurs ont été Henri Farman (tours 1 et 2) puis Léon Thery (tours 3 à 6).

En Allemagne pour la finale, la Turcat-Méry d'Henry Rougier terminera 4ème.




Grand prix de Corse

En 1921, le grand prix de Corse se court sur un circuit de 442,570 km. Il est remporté par un bolide à la vitesse moyenne de 72,420 km/h.

Position

Nom

Marque

1
2
3
Guyot
Henry Rougier
Repusseau
Bignan
Turcat-Méry
Turcat-Méry



Résultats divers

"La vie sportive" de L'Ouest-Eclair nous livre quelques informations...




- 26 juillet 1914 - Le circuit de l'Anjou


- 2 septembre 1921 - Annonce du rallye de Dinard


- 6 septembre 1921 - Résultats du rallye de Dinard

- 3 août 1925 - Semaine automobile de la Baule

- 10 août 1925 - Course du Mont Ventoux

- 1er février 1926 - Course de cote de Bormes


Haut de la page...